02 47 94 21 15 contact@montpoupon.com

Restauration du châtelet d’entrée du Château de Montpoupon

Le châtelet d’entrée : un joyau de la Renaissance Italienne.

Aymar de Prie, conseiller et chambellan du roi Charles VIII, accompagne le roi à la conquête du royaume de Naples en 1495. Ce sera le premier déplacement d’une série importante durant sa carrière militaire auprès des rois Charles VIII, Louis XII et François 1er. Aymar de Prie remporte la bataille de Gênes en 1515 et est nommé en 1523 Grand Maître des Arbalétriers par François 1er.
Ses prouesses militaires et sa fortune faites lui permettent la réalisation de travaux dans le goût italianisant de l’époque, la Renaissance Italienne. Parmi les réalisations effectuées au début du XVI° siècle, le châtelet d’entrée constitue un précieux témoin.
Durant la restauration, l’accès à la bibliothèque et à la chapelle n’est pas possible. Merci de votre compréhension.

L’architecture du châtelet d’entrée

Le châtelet d’entrée de Montpoupon constitue encore de nos jours le principal accès à la cour d’honneur du château. Construit sur un plan quadrangulaire, une tourelle d’escalier permet l’accès aux deux étages du châtelet. Au premier étage, la bibliothèque, au deuxième étage, la chapelle aménagée à la demande de l’archevêque de Tours en 1875.
Deux tourelles d’angles avec leurs culs-de-lampe participent à l’élancement de la façade avec ses sculptures (médaillons, chapiteaux, angelots…).
La qualité architecturale du châtelet d’entrée lui vaut son classement au titre des Monuments Historiques depuis 1966.

Echafaudage du châtelet d'entrée du Château de Montpoupon pour sa restauration.

La restauration

L’état de conservation du châtelet d’entrée nécessitait un chantier de restauration important. Sous la maîtrise d’ouvrage de Mme Ramat, architecte du patrimoine, un diagnostic de l’état général a été dressé montrant l’urgence de cette restauration. Le chantier a été lancé au lendemain des Journées du Patrimoine, le 21 septembre 2020 nécessitant la pose d’un échafaudage de 15 tonnes tout autour du châtelet. Les premiers travaux effectués ont concerné la dépose de la couverture en ardoise, puis la reprise de pièces de bois de la charpente. En parallèle débutait la reprise de la maçonnerie sur les pierres de Tuffeau. La couverture est entièrement refaite en ardoise. Les menuiseries reprises pour certaines ainsi que la totalité des vitraux.  
Toutes les sculptures ont été consolidées, restaurées et pour certaines (angelot et chérubins de la lucarne sud) refaite dans leur totalité grâce à des archives photographiques de 1880. L’échafaudage est retiré fin mai 2021.
En parallèle des travaux de restauration de l’édifice, l’intérieur de la chapelle fait l’objet actuellement d’une restauration complète de ses murs qui devrait se terminer en septembre 2021.

Ce chantier est réalisé grâce au travail et aux savoir-faire des sept entreprises et artisans retenus.
Maçonnerie et pierre de taille : MENET à Loches ; Restauration de la pierre et sculpture : Sébastien Brunner et Ianek Kocher à St-Cyr-sur-Loire ; Charpente : Frelon à Paulmy ; Couverture : Falaisienne de Couverture à La Hoguette ; Menuiserie : SARL Turpin à Châteauvieux ; Peinture : SARL Perret à Montrichard : Vitraux : Atelier PAJ à Lussault-sur-Loire

Le coût de la restauration

La réalisation de ces travaux de restauration est estimée à 316 899,00€ TTC.

Une aide financière de la DRAC (Direction Régionale des Affaires Culturelles du Centre-val de Loire) est octroyée à hauteur de 60% (190 139,40€).
Le Conseil Départemental d’Indre-et-Loire apporte également son soutien à hauteur de 10% (31 690,00€).
Le reste des travaux, 30 % (95 069,60€) est financé par Montpoupon.

Suivez nos différentes vidéos consacrées à la restauration du Châtelet d’entrée sur notre page YOUTUBE.

 

N’hésitez pas à vous abonner à nos différents réseaux sociaux pour suivre l’évolution de cette restauration.